KLS-France



Mieux connaitre le syndrome de Kleine-Levin

Bienvenue sur le site de KLS-France

UNE NOUVELLE RECHERCHE A MONTPELLIER

des patients KLS sont invités à poser leur candidature.
( pour plus d’informations, consulter la page « Etat de la recherche« )

 INFO COVID-19

Mise à jour du 3 aout 2020, KLS et Covid (Pr Arnulf et son équipe) :

  • quelques rares épisodes ont été déclenchés par une infection banale au Covid. Ils n’ont pas été plus graves que d’habitude
  • les familles nous rapportent beaucoup moins de rechutes d’épisodes depuis le confinement et le post confinement : il est probable que les gestes barrières largement appliqués aient bien diminué les risques d’épisodes liés à tous les virus (y compris les gastroentérites)
  • Nos connaissances évoluent : la cortisone n’est plus contre indiquée en cas de nouvel épisode de KLS (comme nous le craignions en mars 2020), même s’il est déclenché par le virus Covid, grâce aux données récentes sur les bénéfices de la cortisone intraveineuse dans les formes graves de Covid. 
Communication du 25 mars 2020 :
 
Le COVID-19 peut tout à fait déclencher des épisodes, même s’il ne provoque qu’un gros rhume chez la plupart des jeunes – il l’a fait, peu encore mais avec certitude
 
En période COVID-19, le Pr Arnulf (service des pathologies du sommeil . Hôpital de la Pitié-Salpêtrière) recommande aux patients et à leur famille de :
– se confiner
– si le patient doit faire un métier exposé (ex : boulanger, ambulancier etc..) de demander au médecin traitant ou au Pr Arnulf un arrêt de travail le temps de l’épidémie
– ne pas utiliser de cortisone (SOLUPRED, CORTANCYL  ou SOLUMEDROL) pour traiter un nouvel épisode de KLS, car il y a beaucoup de risque que l’épisode soit dû au virus et que les anti-inflammatoires sont contre-indiqués face au virus.

————————————————————————————————————————-

L’association réunit des malades atteints par une maladie rare et leurs proches. Ses buts sont :

  • rompre l’isolement et être à l’écoute des personnes touchées, malades et familles, pour répondre à leurs préoccupations quotidiennes et les orienter dans leurs démarches.
  • faire connaître cette pathologie rare auprès du grand public et des professionnels de santé pour faciliter le diagnostic.
  • soutenir la recherche

Le syndrome de Kleine-Levin est une maladie rare. En Europe, une maladie est considérée comme rare lorsque elle affecte moins d’une personne sur 2000.Le syndrome de Kleine-Levin touche environ 2 à 3 personnes sur 1 million. Actuellement il y a un peu plus de 200 malades diagnostiqués en France.

Le syndrome de Kleine-Levin est une maladie neurologique caractérisée par :

  • des épisodes récurrents d’hypersomnie (pouvant atteindre 23h par jour durant quelques jours à quelques semaines)
  • des troubles cognitifs (déréalisation, confusion, apathie …)
  • des troubles du comportement plus ou moins marqués

Seules les publications diffusées sur le site et sur la page Facebook « Association Syndrome de Kleine-Levin » par son administrateur sont le fait de l’association.
Les contenus d’autres plateformes – sauf institutions partenaires – ne sont pas de la responsabilité de l’association et n’engagent que leurs auteurs.